dimanche 1 avril 2018

Le philosophe



Je suis un albatros tantôt lourd tantôt libre

Libre lorsque j’écris je vole sur la page 

 La pensée dans les mots je tiens en équilibre

Quand au ciel des idées je suis fou du langage


Lourd, quand je redescends, on me juge « complexe »

Mes propos maladroits m’empêchent de toucher

Le temps met constamment mes questions à l’index

On les oublie en martelant : « T’es trop perché ! »



Le nez dans des fictions, on rit de ma mission...

Alors je plane dans le doute, ô triste alcyon...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre aimable intérêt pour ce blog.