mardi 14 août 2018

La beauté


Paul  en Arlequin, 1924, Paris, Pablo Picasso

La beauté est diseuse de présages

Jetés aux yeux des amants de passage.

Elle se rit des philosophes périlleux,

Qui nient sans voix le néant et les Dieux.


Son sens vient à manquer ? C’est la somme des cinq ?

Théorie laborieuse, utopies sur le zinc.

En cherchant ma beauté j’ai vu la tienne,

Sans exploser mais pour que la beauté advienne.

Son goût encor sauvage m’éconduit

Quand ma nature est sourde par ennui.

Alors je la menace en public de tout taire,


D’en venir au silence, ou aux faussaires.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre aimable intérêt pour ce blog.