mercredi 15 août 2018

Nouveaux soleils


Au moment de partir vers son plus beau voyage,

Notre amie au volant regarde sa bataille.

Nulle autre volonté ne la guide au bercail, 

Entraînée par les vents sablonneux et l’orage.



Fais ton miel, ô Midi, de ce pénible effort,

Alors que de la rage elle est intermittente !

Malgré la foudre elle a œuvré en combattante,

Idéaliste, irréductible aux mauvais sorts.


Garrigues qui crissez devant la destinée, 

En route ! Embruns du nord, mois daoût et matinées :

Ouvrez-vous, acclamez la nouvelle recrue !
    

Rien n’est à regretter ! Sauvée, l’être riant !

Gémissez ou chantez, ô esprits de la rue,

Et montez, vous aussi, vers de nouveaux vivants !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre aimable intérêt pour ce blog.