mardi 14 août 2018

Sonnet d’alerte



Le synopsis de ton désir
en cueillant les bouches ouvertes 
s’est incrusté comme une alerte 
dans une armée sans avenir


Si je m’écrie que je situe
ta vie privée dans le détail
me cuisineras-tu à l’ail
pour m’en chasser... embrasses-tu ?


Qui met l’amour dans nos cœurs vils ? 
Après l’armée place aux civils ! 
Mêmes objections qui dorment


même inconscience, on s’assortit...
Paix sur le fond et sur la forme
Ici la guerre est mal partie !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre aimable intérêt pour ce blog...