jeudi 11 octobre 2018

À madame J.M.

Je devine qu’à vos yeux je ne suis que la caricature d’autrui, tant l’abandon auquel vous me laissez est éloquent. Sachez que je fais ce que je peux pour me montrer digne de votre rigueur.
Humblement,

Polichinelle

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre aimable intérêt pour ce blog.