dimanche 16 mai 2021

« Il y a un Dieu »


Frappe israélienne sur l’immeuble Al-Jalaa qui abritait les 

bureaux d’Al-Jazira et d’Associated Press à Gaza City, 

le 15 mai 2021. MAHMUD HAMS / AFP (via LeMonde.fr)















  

 

  


                                                  « Il y a un Dieu. »

                                                    Jawwad Mahdi



Du temps où on le savait,

on y croyait dur comme fer.

Maintenant, on n’y croit plus,

et l’on sait tout et son contraire.


Un homme dit — Il y a un Dieu.


On lui répond — Eh oui, mais c’était avant.


Et il dit — Il y a un Dieu d’avant.


Quelqu’un lui répond — S’il y avait un Dieu, ça se saurait ; on n’en sait rien, donc il n’y en a pas, c’est sûr. 


Mais l’homme voit le monde ; et en dépit du sort, il pense — Il y a un Dieu.

Un jour ou l’autre, vous le verrez ; ils le verront aussi, et ils cesseront d’écrire.


Alors Dieu sera là pour nous tous ; et nous tous, nous serons là pour lui.


Dans le désert, un homme voit le ciel et les dunes. 


Il y a un poème, dit-il.


On lui répond — Eh oui, sauf que s’il y avait un poème, ça se saurait. C’est le contraire qui est vrai.


Par contre, il y a un Dieu.


Un autre homme pense — Il y a l’exact contraire d’un poème ; tout n’est que feu, que sang et que mort.


Un autre prend la parole — Il y a plutôt le contraire d’un Dieu.


C’est vrai, disent-ils au premier — Un démon ou quelque autre diablerie se tient à l’exact opposé de l’endroit où tu vois un poème.


Un homme dit alors — Je ne vois là qu’une femme.


Mais elle s’éloigne, et le vent va se lever ; bientôt, nous ne la verrons plus.


Oui ! s’écrient-ils ensemble — Il y a une femme…


Mais la femme ne les voit pas.


Un Dieu. Un poème. Une femme.


Cela est grand.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre aimable intérêt pour ce blog.