jeudi 17 novembre 2022

Aurores…

 

Ça, c’est moi.




Non.














— De l’à VIE de la France à « Mitterrand » —



Avec cela, je n’entends déshonorer NI le respect, NI la vie, NI la France, NI le pouvoir, mais bien questionner le respect de la vie de France au pouvoir, dans l’esprit de la Vie sainement égoïste…. jusqu’à…. Mitterrand… ? ….


J’en perds, parfois, ma raison dans l’instant, trois fois hélas à en perdre la raison, sans vouloir nous déshonorer. 


Je prie Dieu qui n’est pas mort dans la république qui nous honore. 


Post-scriptum : la vérité et l’esprit de la vie ne sont pas tabous. Les tabous sont l’inceste, le meurtre et quelques autres interdits fondamentaux, que je ne me rappelle qu’à peine dans l’instant, mais que je sais refouler, si bien qu’il me faut parfois consulter « Freud » pour les situer. Sur ces questions-là, la conscience de soi est d’un secours premier dans l’ordre de la vigilance, et c’est constamment un devoir, et une preuve du bon cœur, d’y veiller, pour soi-même, et auprès des autres, ce qui constitue l’entourage de chacun. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre aimable intérêt pour ce blog.