lundi 24 septembre 2018

Au fou !


Si j’avais un problème

La nuit j’avais un don

Mon cœur criait je t’aime

À celui qui est bon.

Mais j’ai perdu la foi

On m’a placé ailleurs

Qu’au pacifique endroit

Où je criais malheur.

Je m’en souviens très bien...

jeudi 20 septembre 2018

Du consentement au don

Image sans rapport avec le sujet de l'article © David Rolland


Entre le consentement et le harcèlement, on peut dire qu’il y a une opposition. C’est l’opposition harcèlement / consentement. 

Suivez bien car je ne vais pas le répéter après sur Twitter.

mercredi 12 septembre 2018

L’avenir appartient aux vivants


Vierge en oraison vers 1480, Jean Bourdichon, 
© Musée des Beaux Arts de Tours





— Alors, on fait quoi ?
— Je ne sais pas.
— Mais comment on leur dit ?
— On leur dit que c’est fini.
— Ce n’est pas la fin, c’est...
— Oh, s’il-te-plaît, arrête avec ça, tu sais bien que je n’y crois pas. 
— On leur dit que c’est mort.
— Pas comme cela, ça exige du tact, voyons !
— De toute façon, tu sais comme moi que ça ne fera pas une ligne dans les journaux.
— Non, ça c’est sûr.
— Et qui va l’annoncer ?
— Quelqu’un de solide, concerné, un responsable.
— Toi ?
— Moi ? Et puis quoi encore !
— Tu es concernée.
— Pas autant que toi.
— Mais moi, je ne peux pas. En dévoiler la nouvelle doit revenir à un proche. 
— Comment ça ? Moi ? Proche ?
— Oui.
— Pas si proche, enfin !
— C’est agréable.
— Non, mais tu es simplement un ami.
— Je t’ai aimée, tu le sais.
— Malheureusement...
— Ne le dis pas, je sais bien... Je pense que c’est pour une femme.
— Quoi ?
— C’est une femme qui doit l’annoncer.
— Non.
— Je t’en prie, pour une fois.
— Bon... d’accord...
— Merci.
— Attends !

Éléphanteau de l’amour

Famille d'éléphants, couple et éléphanteau
Image © Monia 2009 Center Blog




Au premier jour, je fus partant pour un ailleurs,

Mais la vie fit de moi un as faux-monnayeur.

Je me repris pour toi, en parfait altruiste.

Le temps rend les amants pudibonds et artistes...

mardi 11 septembre 2018

Poème pour les mois de l’année

Dans la lune, ciel étoilé, image © zone-rouge


En janvier ? Je me crus palefrenier du roi !

Mais début février, un geste maladroit

Me causa du souci jusqu’en mars : des bricoles !

mercredi 5 septembre 2018

« Rien » entre nous, pensée de l'Interstice


Pour se prémunir contre la souffrance et le mal, les êtres humains se placent dans des situations (sociales, professionnelles) et dans des postures (intellectuelles, idéologiques) qui les coupent de la vérité, parfois de la réalité. Ces situations, en retour, engendrent le mal et la souffrance entre eux et autour d’eux, créent des dimensions improbables, des mondes chimériques, des apparences compliquées, telles les créations de dieux imparfaits, non pas issues de leur force, mais plutôt par faiblesse, tels des êtres dont la prudence, l’intelligence, l’expérience, leur dicteraient de se mettre strictement à l’abri d’un goût plus ample et plus facile envers la vie, envers les autres.

mardi 4 septembre 2018

Ce que nous sommes — Troisième discours vrai


Je suis ce que je suis, tenez-le-vous pour dit.

Je ne serai jamais ce que je ne suis pas,

Je ne serai pas vous, vous ne serez pas moi,

Ne moralisez pas dans le sens interdit :