dimanche 6 novembre 2022

La baston des poètes


             Yves Klein                          Pierre Soulages



Pour la beauté du geste,

Je commencerai par

Casser la gueule au guest :

Antoine Gallimard.


Puis je rafraîchirai,

du poing, Jean-Pierre Siméon.

Rhabillé et coiffé,

Il schlingue encor sous les néons.


Sur la gueule d’angel

d’un porc : Christian Prigent,

J’imposerai mon sel,

D’un chef intelligent.


Je taperai d’enfer

Laurent Albarracin

En poète primaire

Jamais en assassin


Je battrai Serge Pey

Pour honorer les phrases.

Venger ? L’intention paye !

Quand on n’a que des bases…


Des poètes menus

Viendront prêter main forte

À leurs copains connus,

À leur poésie morte.


Je les vois quand j’apporte un « David »

À ces traîtres rebelles :

Ça lit « Hitler », puis ça lapide

La poésie fidèle.


Alors justice au corps, j’irai aux cimetières 

Pisser sur quelques morts dont le tort fut de vivre,

Et l’horreur fut réelle. Aux pervers en poussières :

Votre merde est reçue et rechiée — pas un livre.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre aimable intérêt pour ce blog.